Le connectivisme, l’intelligence et la conscience globale et singulière

La théorie du connectivisme est similaire au néo-constructivisme (théorie élaborée par Lev Vygotski) qui exploite pleinement les ressources des nouvelles sciences & technologies de l’information et de la communication.

Sugata Mitra a mené une étude sur 10 ans et démontre que les enfants sont capables d’(co)-apprendre, seuls, sans professeur : c’est-à-dire par eux-mêmes avec un ordinateur, internet et ou des supports de cours. Il conclut que l’éducation est un système qui s’auto organise, et ou l’apprentissage est le phénomène émergent2,3.

source : « cousciouness » le 16 février 2012

https://singularite.wordpress.com/2012/02/16/le-connectivisme/

Narrative Science, ou le journalisme-Twitter par les robots

Concentrant des flux de communication provenant des quatre coins du globe, Twitter est peut-être la plus grande agence de presse jamais créée. Un robot développé par Narrative Science peut désormais exploiter cette manne d’informations et d’opinions pour mettre automatiquement en forme des articles.

source : Antoine Oury le 20/02/2012, sur Actuallité http://www.actualitte.com

http://www.actualitte.com/actualite/zone-51/insolite/narrative-science-ou-le-journalisme-twitter-par-les-robots-32154.htm

L’approche par projet

Article en cours d’édition

Depuis 2008-2009, un stage de prérentrée « Prise en main de l’Environnement Numérique de Travail (ENT) étudiant  » a été initié à l’université Lyon 3.
Celui-ci constitue une partie de la préparation au C2i. Il est donc obligatoire et concerne tous les nouveaux bacheliers inscrits dans un cursus de licence, ainsi que tous les 1ères année de DUT ou de DCG.
Il repose sur une durée totale de 12h, et il est décomposé en 5 séances échelonnées sur plusieurs jours, en fonction des dates de rentrées des composantes.
Les compétences du C2i concernent entre autres les outils bureautiques, la gestion de l’information, les enjeux des TIC, les réseaux, le travail collaboratif, droits fondamentaux, l’éthique, et l’identité numérique.

Une séance en amphithéâtre permet à l’étudiant de comprendre ce qu’est un ENT et quelle est l’importance du C2i. Dans le même temps, l’étudiant prends connaissance des 4 séances en TP qu’il devra valider.

Les TP reposent sur une approche par projet. Plusieurs projets sont proposés aux étudiants lors du premier TP, tels que les puces RFID, l’identité numérique, etc. Leurs recherches et la formalisation à travers des documents à produire leur permet d’apprendre à : utiliser certaines bases informatiques (environnement de travail et bureautique), utiliser sa messagerie institutionnelle ainsi que de comprendre la finalité d’un outil de travail collaboratif, rechercher des ressources documentaires afin de les emprunter, de savoir utiliser les ressources documentaires en ligne, de suivre son dossier lecteur sur net3, etc., et enfin de comprendre la finalité d’une plateforme pédagogique afin d’exploiter au mieux les ressources qui lui seront mises à disposition par les enseignants.

Plus l’étudiant est impliqué dans la recherche de ressources et la synthèse de celles-ci plus sa motivation, son ardeur à trouver l’information, et sa capacité à décortiquer, comprendre et mémoriser sont grandes.

C’est en apportant lui même une réponse à un problème ou sujet, que l’étudiant s’investit.

Pour en savoir plus, l’apprentissage par résolution de problèmes, Marcel Lebrun

Que sait Google sur vous ?

Au moment où Google modifie sa politique de confidentialité, un petit tour sur le gestionnaire des préférences pour les annonces vous indiquera vos centres d’intérêt et une estimation de votre âge et de votre sexe.

source : Article de Jacques Cheminat

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-que-sait-google-sur-vous-47604.html

La pédagogie universitaire numérique fera l’objet d’un livre blanc et d’une cartographie

La formation pédagogique des enseignants aux outils numériques avait fait l’objet d’une communication remarquée du ministère de l’Enseignement supérieur lors du dernier Colloque international des universités à l’ère du numérique (CIUEN), à Strasbourg en juin 2010. Pour l’édition 2012, organisée cette fois-ci par l’Université de Lyon, la mission numérique pour l’enseignement supérieur (Mines) s’apprête à dévoiler un  « livre blanc » consacré à la pédagogie universitaire numérique, ainsi qu’une « cartographie de la recherche » française sur le sujet. Il y a deux ans, 55 % des enseignants déclaraient ne pas avoir participé à des actions de formation sur l’usage pédagogique des outils numériques. Malgré cela, les usages innovants se sont-ils multipliés ?

source : Actualitice, 14/02/2012, http://www.actualitice.fr/

http://www.actualitice.fr/la-pedagogie-universitaire-numerique-fera-lobjet-dun-livre-blanc-et-dune-cartographie

Après le Toefl et le Toeic pour les langues, le Tosa pour l’informatique, un système complémentaire au C2i ?

Personne ne semble y avoir pensé, et pourtant le constat est sans appel : il manque très clairement un système international d’évaluation des compétences informatiques susceptible de donner des indications précises aux recruteurs sur le niveau de maîtrise des logiciels des candidats. Le mal est réparé, la société Isograd vient de lancer son Tosa, conçu sur le modèle du Toefl et du Toeic pour l’anglais. Car à n’en pas douter, la connaissance des outils bureautique correspond bel et bien à un langage commun…

source : Actualitice, 14/02/2012, http://www.actualitice.fr/

http://www.actualitice.fr/apres-le-toefl-et-le-toeic-pour-les-langues-le-tosa-pour-linformatique

Quel intérêt pour les réseaux sociaux (notamment Twitter) en pédagogie ?

http://youtu.be/S0ln0H5rxD4

« Cette vidéo est la captation de l’exposé donné par Morgan Magnin (http://www.morganmagnin.net) lors de la réunion des correspondants TICE des Pays de la Loire de janvier 2012. Il s’agit d’un retour d’expérience sur l’utilisation des réseaux sociaux – notamment Twitter – dans un contexte pédagogique. »

source : Ecole centrale Nantes, http://eat-tice.ec-nantes.fr